QUELQUES DONNEES


Le premier recensement de la population après la fondation de la République Turque a été effectué en 1927 donnant un chiffre de 13,7 millions d'habitants , puis un second en 1935 donnant un chiffre de 17,5 millions d' habitants. Le recencement fut alors pratiqué tous les cinq ans (excepté pour l'année 1997).
Une explosion démographique des dernières trentre années nous donne un chiffre de 57 millions en 1990, et de 63 millions d'habitants en 1997. Un dernier recensement en 2000 annonce une population de 68 millions d'habitants.

Le taux de naissances différent selon les régions dépend de l'éducation et des conditions socio-économiques. Le taux est plus élevé dans l'est et les zones rurales comparé à l'ouest et aux zones urbaines.

La distribution de la population est étroitement liée aux conditions topographiques, à la terre et aux précipitations. Le peuplement est plus concentré dans la partie européenne ainsi que dans les zones fertiles de la Marmara, de l'Egée et de la Mer Noire.





En 1997 plus de 40% de la population vivait dans les villes. La densité de la population dans les grandes villes est très élevée dû à de vastes mouvements de migrations internes. Ainsi seulement 40% de la population à Istanbul et 60% à Izmir en sont originaires ou y sont nées.Les grandes villes à présent sont surpeuplées.
De même dans les années 60-70, l'Europe ayant besoin de main d'oeuvre, un phénomene d'émigration est apparu en direction des pays de l'Europe de l'ouest, puis vers les pays arabes. Le nombres d'émigrés tournerait autour de 3 millions.